↑ Revenir à Curiosités et patrimoine

Imprimer ce Page

Le Patrimoine de Bagnoles-de-l’Orne

Le Quartier Belle Epoque

Le quartier Belle Epoque est représentatif de l’architecture de villégiature. Construit entre 1886 et 1914, il obéissait à un cahier des charges très stricte. Il est caractérisé par l’utilisation de matériaux locaux et par l’emploi de couleurs spécifiques rappelant des éléments naturels de Bagnoles-de-l’Orne. Albert Christophle, son architecte, en fera un quartier résidentiel huppé et apprécié par la bourgeoisie de l’époque pour le charme et l’élégance de ses villas décorées de balcons, tourelles, bow-windows. Depuis 1991, le quartier Belle Epoque est classé Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (Z.P.P.A.U.P.).

Plus d’informations

©villa_la_choltiere©villa la choltiere

Les thermes

Les premières archives concernant l’Établissement Thermal remontent au XVIIème siècle. Il n’existait, à l’époque, qu’une hutte de branchages pour protéger la source. Le premier bâtiment fut construit par Elie DE CERNY à la fin du XVIIème. Il abritait 3 bassins dans lesquels l’eau se déversait successivement. Le premier était réservé aux hommes, le deuxième aux femmes et le troisième aux pauvres.

En 1812, l’établissement fut acheté par M. LEMACHOIS qui, avec un mécène italien, le marquis de SOMMARIVA, le restaura et créa un parc de 40 hectares. Puis les bâtiments furent transformés en hôpital pour accueillir les soldats de Napoléon 1er. Après plusieurs cessions, où l’établissement fut réaménagé et complété par un hôtel de voyageurs, Alexis DUPARCHIS racheta les thermes et fit construire le premier Casino.

Ce n’est qu’au XIXème siècle que des études scientifiques purent attester de l’efficacité des eaux de Bagnoles dans le traitement des maladies de la circulation sanguine et des phlébites. Entre 1920 et 1935, la promotion des médecins et la fréquentation élitiste de rois et d’hommes politiques assurèrent une réputation mondiale à Bagnoles de l’Orne.

Après la guerre, la clientèle très aisée laissera peu à peu sa place à une clientèle moins fortunée, grâce à la prise en charge des cures pour les malades.

Aujourd’hui, l’Etablissement Thermal reçoit chaque année un peu moins de 13 000 curistes, qui viennent traiter des troubles phlébologiques, rhumatologiques ou gynécologiques.

Plus d’informations

bo-resort ©G.Houdou© Gérard Houdou

Bo resort© Gérard Houdou© Gérard Houdou

Le Château de Bagnoles-de-l’Orne

Construit entre 1855 et 1859, de style néo-renaissance sur l’ancienne commune de Tessé la Madeleine, le château de la Roche Bagnoles héberge aujourd’hui l’hôtel de ville de Bagnoles-de-l’Orne. Dans son superbe arboretum de 18 ha, on peut découvrir une très belle collection botanique comptant 154 essences d’arbres.

Plus d’informations
chateau8
 

 Le Roc au Chien

Ce surplomb naturel de grès armoricain domine la profonde cluse où coule la Vée 70 m plus bas. Le  Roc au Chien est classé parmi les sites de caractère artistique, pittoresque et légendaire depuis juillet 1908. C’est un des lieux les plus célèbres de Bagnoles-de-l’Orne et nombre de visiteurs ne manquent pas d’y aller admirer les vues vers l’établissement thermal ou le lac. La forme tourmentée de ces rochers a inspiré de nombreuses légendes.

Les légendes du Roc au Chien

roc au chien

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cdcdupaysdandaine.fr/?page_id=5255