Revenir à Services

Le SPANC (Service Public Assainissement Non Collectif)

Qu’est-ce que le SPANC ?

Dans les habitations qui ne sont pas raccordées à un réseau public d’assainissement collectif des eaux usées domestiques, un Assainissement Non Collectif est constitué de tous les dispositifs individuels (sortie d’eaux usées, canalisation, fosse septique, dispositifs d’épuration…) qui effectuent la collecte, le pré-traitement, le traitement et la dispersion des eaux usées domestiques.

Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) est la structure intercommunale chargée de maîtriser les rejets dans l’habitat dispersé et de sensibiliser le public sur la nécessité de réaliser et d’entretenir des Assainissements Non Collectifs de qualité.

A ce jour, 10 communes* disposent d’un système de collecte et/ou de traitement collectif des eaux usées. Seule Bagnoles-de-l’Orne dispose d’un système étendu à l’ensemble de son territoire. Par conséquent, le SPANC intervient sur les 13 autres communes.

*(Bagnoles-de-l’Orne, Couterne, La-Baroche-sous-Lucé, La-Chapelle-d’Andaine, Geneslay, Haleine, Juvigny-sous-Andaine, Perrou, Sept-Forges et Tessé-Froulay)

Plus d’informations sur le portail Assainissement Non Collectif

 

Les actions du SPANC : pour les habitations neuves ou en cours de rénovation

Avant les travaux

Le propriétaire doit confier la conception du dispositif d’assainissement à un bureau d’études spécialisé.

Dès que le propriétaire est en possession de cette étude, il doit récupérer le formulaire « Formulaire Contrôle Conception pdf » puis transmettre l’étude de filière et les documents de conception au siège de la CdC qui les fera suivre au bureau chargé du contrôle.

Le SPANC vérifie alors l’implantation et la conception du dispositif d’assainissement. Un avis est ensuite émis (conforme ou non conforme). Si l’avis est conforme les travaux peuvent commencer.

Avant la fin des travaux

Le propriétaire doit prévenir la CDC 4 jours avant de recouvrir les ouvrages, pour qu’un technicien puisse venir contrôler la conformité de la nouvelle installation. Il remet alors un certificat d’autorisation de mise en route. En cas d’avis défavorable, le propriétaire devra réaliser les travaux nécessaires pour rendre les installations conformes.

 

Les actions du SPANC : Pour les habitations existantes

Le Diagnostic Initial

Le SPANC doit procéder à un premier contrôle appelé « diagnostic initial ». Un enquêteur recense les dispositifs et contrôle leur fonctionnement et leur conception. Les propriétaires auront ensuite un délai de 4 ans pour remettre leur installation en bon état de fonctionnement.

En cas de vente, un diagnostic datant de moins de 3 ans doit être joint à l’acte de vente. Il informe l’acheteur sur l’état de l’installation. Le vendeur n’a pas l’obligation de faire les travaux, seulement d’informer l’acquéreur. Le délai de remise en état de l’installation est alors d’un an.

Le contrôle périodique de bon entretien

Le SPANC doit également effectuer un contrôle périodique de bon entretien des dispositifs d’assainissement tous les 10 ans maximum. Un bon entretien se constitue de vidanges régulières des boues septiques et éventuellement de dispositifs de dégraissage. (Une liste des vidangeurs agréés est disponible au secrétariat de la CdC).

Plus d’informations

Adresse du secrétariat

26 avenue Léopold Barré

Juvigny-sous-Andaine

61140 JUVIGNY VAL D’ANDAINE

Voir un plan d’accès

Contact

Tél : 02 33 37 95 15

Fax : 08 11 48 23 92

Mail : accueilsiege@ccandainepassais.fr

Télécharger des documents

RÈGLEMENT SPANC

                       Formulaire Contrôle Conception pdf

Liste entreprises de terrassement

Liste bureaux d’études

Liste des vidangeurs agréés

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cdcdupaysdandaine.fr/?page_id=654